Mercredi 22 juillet, Palmarium des Thermes –  Bagnères-de-Bigorre

Mercredi 22 juillet : 17 h 30 – Palmarium des Thermes à Bagnères de Bigorre

Jean-Paul Gasparian

Né en 1995 à Paris de parents musiciens, Jean Paul Gasparian est admis à l’unanimité au CNSM de Paris à 14 ans, où il obtient brillamment son Master en 2015. Ses professeurs sont Olivier Gardon, Jacques Rouvier, Michel Béroff, Laurent Cabasso, Bertrand Chamayou et Tatiana Zelikman. Après un 3ème cycle DAI au CNSMDP avec Michel Dalberto et Claire Désert, ainsi qu’au Royal College of Music de Londres avec Vanessa Latarche (Artist Diploma), il se perfectionne auprès d’Elisso Virsaladze en Italie.
Jean-Paul Gasparian est le vainqueur du prestigieux Concours Européen de Brême (Allemagne) en 2014, mais également lauréat des concours Internationaux José Iturbi (Espagne) en 2015, GPIPL de Lyon (France), Tel-Haï (Israël) et Hastings (Angleterre) en 2013, et demi-finaliste au concours Géza Anda en 2015. Il remporte le prix de l’Académie de Salzbourg en 2010, de la Fondation Cziffra en 2014 et devient, en septembre 2016, lauréat de la Fondation l’Or du Rhin.
Il s’est produit en récital ou avec orchestre dans de nombreuses salles prestigieuses ( Salle Gaveau, Salle Cortot, Fondation Louis Vuitton ,Tonhalle de Zürich, Die Glocke de Brême, Royal Albert Hall de Londres, Mozarteum de Salzbourg …) et dans de nombreux festivals ( La Roque d’Anthéron, Radio-France Montpellier, Les Flâneries de Reims , Piano Folies du Touquet, Festival Chopin de Nohant, Festival Chopin de Bagatelle, Solistes à Bagatelle, Festival Lisztomanias de Châteauroux, Août Musical de Deauville, Midi-Minimes de Bruxelles, Automne Musical de Taverny, l’Eure Poétique et Musicale, Liszt en Provence, Nancyphonies, Piano en Valois, ainsi que par deux fois dans l’émission « Génération jeunes interprètes » de Gaëlle Le Gallic sur France Musique.)
Jean Paul Gasparian démarre l’année 2018 en remplaçant à la dernière minute le célèbre pianiste Christian Zacharias dans le 24e concerto de Mozart en Allemagne sous la direction du grand chef autrichien Léopold Hager. Cette année est également marquée par la sortie de son premier CD en février pour le label Évidence Classics, consacré à la musique russe (Rachmaninoff, Scriabine, Prokofiev), qui est unanimement salué par la presse (5 diapasons, 5 étoiles Classica).